tic tac la rapidité au centre du speed painting

Peut-on vraiment apprendre le dessin grâce au speed painting ? Être rapide est-il vraiment la meilleure solution ? Je vais faire de mon mieux pour répondre à pas mal de questions.

Le speed painting, késako ?

Pilote de course symbolisant la vitesse d'un dessin numérique obéissant aux règles du speed painting.
Pilote de course symbolisant la vitesse d’un dessin numérique obéissant aux règles du speed painting.

Speed painting se traduit littéralement en français Dessin rapide. Il s’agit d’une compétence particulière développée par les illustrateurs. Cela consiste à créer une image (dessin de personnage, paysage, mise en scène) en un temps très limité.

Le débat court encore aujourd’hui pour savoir quelle est la durée optimale pour classer une création dans cette catégorie. Certaines disent qu’il faut rester sous 2H, d’autres étendent la durée d’un speed painting à 4H. Personne ne semble d’accord car la durée change d’un médium à un autre.

On comprend cependant qu’il va falloir cravacher pour concevoir une image de qualité. Ça va d’ailleurs poser quelques problèmes tout ça. J’en parle plus bas.

Le principal problème du speed painting

Le dessinateur débutant désire que sa vidéo tutoriel aille plus vite.
Le dessinateur débutant désire que sa vidéo tutoriel aille plus vite.

Le speed painting génère un problème colossal à qui veut créer des illustrations : On peut devenir impatient.

Beaucoup d’illustrateurs habitués à ces rythmes apprécient son aspect relâché et parfois se cachent derrière cet aspect. Mais quand on leur demande de dessiner une illustration plus précise, ils se défilent. Cela montre bien une forme de carence créée par l’exercice.

J’ai eu l’occasion de rédiger un article pour apprendre la patience. Grands illustrateurs frustrés, n’hésitez pas à y jeter un oeil !
Cliquez ici pour lire l’article Terminer un dessin, ça s’apprend !

Pourquoi faut-il savoir faire du speed painting ?

Deux artistes devenuss riches en dessinant plus rapidement.
Deux artistes devenus riches en dessinant plus rapidement.

Le speed painting est une compétence nécessaire à tout bon illustrateur car nous somme aujourd’hui en 2020. Cela fait déjà bien longtemps que la productivité et la rentabilité sont au centre des demandes. Donc il faut apprendre à créer de belles illustrations rapidement.

Une illustration qui prend moins de temps peut couter un peu moins cher. Ça tombe bien ! Ça permet aux auteurs qui disposent d’un peu moins de budjet de travailler avec un artiste compétent. Ainsi, un illustrateur à l’aise avec l’exercice du speed painting aura potentiellement plus de clients. Vous voyez le cercle se créer ? Plus on a de demandes, plus on doit filtrer les demandes. C’est à ce moment qu’on commence à augmenter le prix de ce type de prestation.

Mais avant de s’imaginer gagner des fortunes, il va falloir s’entrainer. Commençons déjà par mettre de coté les illusions créées par Youtube.

Les problèmes créés par les vidéos de speed painting

Le dessinateur amateur de tutoriel vidéo n'est pas mauvais. Cela va juste trop vite pour lui.
Le dessinateur amateur de tutoriel vidéo n’est pas mauvais. Cela va juste trop vite pour lui.

On a tous déjà vu des vidéos process d’artistes qui font des speed painting. Certains même ont l’audace d’appeler ça un “tutoriel speed painting” quand il ne s’agit que d’un enregistrement accéléré de son processus de création.

Voici donc ce que j’ai observé qui risque de poser problème à ceux qui les visionnent.

On ne voit que la création de l’image finale

A moins que l’auteur de ces vidéos ne soit 100% transparent sur son processus de création, on ne connaitra jamais la logique qu’il développe derrière ses choix. On ne comprend pas ses choix de composition, ses choix de couleur ni les différentes règles qui expliquent la qualité de son image. Tout ce qu’on voit, c’est la manière dont il peint. est-ce suffisant ?

Des profils souvent très expérimentés

Un professionnel c’est génial. Il va droit au but et crée de superbes images. C’est en tout cas ce que laissent croire ces vidéos. Où sont les doutes ? Où se cachent les réflexions ?

Combien de fois on lit ou entend “Ça a l’air si simple !”. C’est parce que ça ne l’est pas. Ces gens là ont des années expérience, des réponses à presque toutes les questions.

Ça me semble important de garder cette notion en tête. Il ne faut pas oublier qu’on ne devient pas fort en dessin en regardant des vidéos.

Ça va franchement trop vite

Je ne crois pas trop à la qualité des vidéos accélérées. On retourne souvent en arrière en espérant voir le dixième de seconde qui laisse apparaitre la fenêtre. Pire, on a absolument pas le temps d’enregistrer l’information. En fait, on les consomme mais fait-on vraiment l’effort de comprendre ce qu’on voit ?

Quelques conseils pour améliorer votre approche du speed painting

Une illustratrice numérique réfléchie avant de commencer son speed painting
Une illustratrice numérique réfléchie avant de commencer son speed painting

Je termine cet article avec quelques conseils qui j’espère vous aideront à améliorer votre approche du speed painting.

Bien choisir ses chaines vidéos

Tout d’abord, changez les chaines vidéos que vous regardez. Si vous comptez apprendre le dessin sérieusement, sélectionnez des illustrateurs talentueux qui prennent le temps d’expliquer les choses. La chaine youtube de James Gurney est une véritable mine d’or pour qui souhaite peindre traditionnellement.

Il y en a bien d’autres, certaines même centrées sur les tutoriels mais ce n’est pas le sujet ici.

L’importance de la réflexion

Plus l’exercice est court, plus il faut être conscient du travail à effectuer.

J’ai lu un truc dans le genre chez l’artiste Bobby Chiu. Lui même, avant de créer une image en trente minutes comme l’impose le groupe Facebook Daily spitpaint, passe sa journée à penser à son image. Il pense à la composition, aux couleurs, aux designs des personnages avant de se mettre au travail. On l’oublie trop souvent quand on fait du speed painting.

Ne pas oublier les compétences en dessin

Je ne sais pas si je peux vraiment conseiller la pratique du speed painting à un dessinateur débutant. C’est difficile comme exercice. En effet, le dessin, notamment si on souhaite créer une scène comprenant paysage et personnages, appelle à toutes les compétences de l’illustrateur.

Je le perçois plus comme un outil de révision, de confirmation. Avant cela, il faut être patient et prendre le temps d’apprendre.

Si l’article vous a plus ou vous est utile , vous pouvez m’en faire part dans les commentaires !
Pour les autres, je vous propose de répondre à ces deux questions :

Quel est le timing que vous préférez quand vous créez des speed painting ? Avez-vous des sujets de prédilection ?

Rejoignez Mefisheye sur les réseaux sociaux

N'hésitez pas à donner votre avis :

Je vous donne la parole et vous donne des clés pour réussir vos défis dessin.

Le chemin pour devenir illustrateur professionnel est semé d’embuches. Motivation, problèmes d’organisation, connaissances ! Tout cela manque un jour ou l’autre lorsqu’on ambitionne de faire un bon dessin.