Mais qui est Mefisheye ?

autoportrait de mefisheye illustrateur jeunesse independant
Mon plus récent portrait illustré pour le concours Toon me

Impossible de dire que Mefisheye est jeune. La trentaine vient d’être dépassée et le crayon a laissé place depuis belle lurette au stylet de la tablette numérique.

Car Oui, Mefisheye, c’est avant tout un illustrateur numérique. Ce qui lui plait ? Et bien je dirais qu’il apprécie les bonnes histoires, si possible quand il y a de l’action et qu’on n’a pas trop de difficultés à se projeter dedans.

L’univers écrit de Mefisheye

Mefisheye aime avant tout les contes fantastiques, ceux composés de sorcières, de monstre et de mystère. Il n’est pas peu fier de clamer qu’il a lu les 3000 pages du recueil de Lovecraft, qu’il est arrivé au bout du Silmarilion écrit par Tolkien et qu’il a mangé en quelques mois l’intégrale des livres du cycle de fondation. Harry Potter ? The witcher ? Pas de soucis, ils y sont passés eux aussi. Et pas qu’une fois !

Toutes ces lectures, Mefisheye s’en sert pour nourrir son propre imaginaire. ne pensez pas par là qu’il se contente de copier les maitres. Mefisheye préfère inventer ses propres aventures et raconter ses propres histoires.

C’est là qu’il diffère des plus grands auteurs. Vous remarquerez surement qu’en lisant les différents échanges lisibles sur le site que Mefisheye n’est pas écrivain.

Mefisheye, illustrateur

Ce qui lui plait, ce sont les images. Le tracé du crayon prend une forme différente des lettres. Son écriture est plus compliquée et pourtant plus claire que des hiéroglyphes. Mefisheye, c’est avant tout un illustrateur qui raconte des histoires avec ses images.

Grace à un choix de couleurs subtiles, à un cadrage travaillé et à une composition claire comme de l’eau de roche, Mefisheye s’efforce de raconter des histoires qui touchent.

Saurez-vous comprendre les petits messages dilapidés par ci par là dans chaque illustration ? Décrypterez vous la subtilité des designs de ses personnages ?

Ses illustrations forment un tout cohérent, plein de symboliques cachées derrière un dessin épuré. Prenez le temps de vous poser devant chaque image, lisez et entrez dans un monde nouveau.

Une solution simple pour pour garder le moral quand on est illustrateur

Profitez de la newsletter pour recevoir des bouffées d’inspiration et des conseils sur le monde de l’illustration.

Rejoignez les 111 autres abonnés

Rejoignez Mefisheye sur les réseaux sociaux

Je vous donne la parole et vous donne des clés pour réussir vos défis dessin.

Le chemin pour devenir illustrateur professionnel est semé d’embuches. Motivation, problèmes d’organisation, connaissances ! Tout cela manque un jour ou l’autre lorsqu’on ambitionne de faire un bon dessin.