Illustration d'un dessinateur observant un escargot.

Si vous êtes vous aussi un créatif paumé n’arrivant plus à terminer une illustration, vous pouvez passer voir mon article Terminer un dessin, ça s’apprend. Celui ci offre pas mal de pistes pour aller au delà de ce type de frustrations.

Si un jour on vous demande de dessiner une ville, et que bêtement vous acceptez, vous allez comprendre ce que signifient les mots patience et labeur. C’est horrible ! Il y a trop d’objets et de détails à dessiner dans tous les coins.
Pour cultiver la patience, il existe ce type d’exercice masochiste sinon on peut choisir d’en faire d’autres, pas moins utiles mais cependant plus rapides.

Apprendre l’encrage au pinceau

Un dessin encré au pinceau n’a aucun intérêt s’il n’est pas terminé. De plus, l’exercice est suffisamment fastidieux pour habituer le cerveau.

Il suffit de commencer petit, avec des dessins très simples et d’augmenter progressivement la difficulté en choisissant de travailler sur des dessins plus détaillés.

Le dessinateur est triste. il n'arrive pas encrer correctement son dessin pour enfant.
Encrer un dessin est un exercice délicat nécessitant beaucoup de patience.

Coloriser un personnage

On passe cette fois-ci sur une série d’exercices qui peuvent aider à pousser plus loin des illustrations contenant de la couleur.

Pour progresser, on va à chaque fois essayer de travailler en série, c’est à dire créer plusieurs images répondant aux mêmes codes visuels.

Je remarque qu’il s’agit souvent d’illustrateurs désirant illustrer des objets ou personnages réalistes qui peinent le plus à terminer leur dessin. Forcément, si on se réfère à ce que j’expliquais dans mon précédent article, il faut simplement envisager qu’on n’est pas prêt pour cet exercice.

Au lieu de vouloir courir, et si on apprenait à marcher ?

Coloriser un personnage avec des aplats de couleur

On pourrait croire l’exercice évident. Et pour compte ! Les enfants apprennent à remplir des carnets de coloriage très jeunes. Ils ont cependant du apprendre l’abnégation et la rigueur pour que leur dessin mis en couleur ne ressemble pas à un torchon.

Et bien pour nous ce sera pareil. On va réapprendre à prendre le temps de faire les choses correctement. Il faut définir les formes proprement puis les remplir avec le bon choix coloré et enfin rajouter des ombres si le style de dessin le demande. Cet exercice est simple et court et ne devrait pas poser trop de problème.

Dessin pour enfant représentant un coloriage de pere noel
Aussi comique que cela puisse paraître, le coloriage requiert du temps et de l’application.

Coloriser un personnage en volume

Cette fois, je conseille de commencer petit. Le volume n’est pas un sujet facile et il nécessite de progresser par étapes. Au besoin, il peut être nécessaire de faire une étude, si possible une nature morte réelle, pour s’entrainer et prendre les bonnes habitudes avant de passer à un dessin plus personnel.

On peut commencer par dessiner des objets très simples, composés de formes géométriques simples. Un personnage cartoon sera un formidable sujet d’apprentissage

Progressivement, à mesure que les volumes et la méthode pour les peindre s’intègre bien dans la tête, on peut passer à des sujets plus compliqués. Être humains, animaux et vaisseaux se bousculent au portillon des sujets à dessiner.

A ce stade, je ne parle toujours pas de texture. Il ne s’agit pour le moment que de dessins avec des dégradés de couleur.

dessin d'effet optique sur une pyramide
Un bon contrôle du volume dans un dessin peut complètement changer la perception qu’on en a.

Pour aller plus loin

A ce stade, vous devriez être devenu suffisamment patient pour terminer un encrage, coloriser un personnage avec des aplats de couleurs ou avoir apprit à mettre en volume des objets simples voir complexes.

Il est maintenant temps de passer à l’étape suivante. On peut par exemple envisager d’ajouter des textures sur les objets. Plus fou encore, dessiner des illustrations complètes. Celles-ci se composeront soit de plusieurs personnages (oulala ! Deux personnages au lieu d’un !) soit d’un personnage sur un arrière plan simple.

Au fur et à mesure, il faut essayer de voir à chaque plus loin et plus gros. Plus vite on s’habitue à dessiner des choses longues et difficiles, plus facilement on termine des images contenant moins d’éléments.

Rejoignez Mefisheye sur les réseaux sociaux

N'hésitez pas à donner votre avis :

Je vous donne la parole et vous donne des clés pour réussir vos défis dessin.

Le chemin pour devenir illustrateur professionnel est semé d’embuches. Motivation, problèmes d’organisation, connaissances ! Tout cela manque un jour ou l’autre lorsqu’on ambitionne de faire un bon dessin.