tutoriel pour savoir comment adapter son style de dessin au marché

Ça y est, vous êtes illustrateur autodidacte ou étudiant en art et commencez à vous demander très sérieusement comment vous allez gagner votre vie.

Il faut savoir que le monde professionnel est vaste et ouvre un très grand nombre d’opportunités. Cependant, il va falloir creuser votre trou et trouver un moyen de vous faire remarquer par vos futurs clients. Cela signifie que votre style de dessin doit correspondre à ce qu’ils attendent.

Par extension, cela vous impose d’analyser vos clients pour savoir si vous pourrez travailler avec eux.

Les étapes à suivre pour analyser un client

Pour cela, il suffit de se rendre chez un libraire ou sur leur site internet puis de regarder leurs publications.

Je vous propose une checklist pour vous aider à savoir quoi observer :

  • Quelle tranche d’âge cible leurs livres ?
  • Préfèrent-ils le dessin numérique ou le dessin traditionnel ?
  • Regardez avec précision les styles de dessin qu’ils affectionnent. Pouvez-vous y observez des systématismes ?
  • Quelles thèmes privilégient-ils (fantaisie, science-fiction, histoire d’amour,etc. )?

Si votre style de dessin correspond aux besoins de votre client, lancez-vous, vous avez toutes vos chances ! Cependant, si tous vos choix ne répondent pas à leur attentes, prenez le temps d’améliorer votre portfolio.

Ne pas oublier d’avoir un style de dessin original

hommage pipe magritte style de dessin

A moins que vous ne travaillez dans le secteur du jeu vidéo où une direction artistique très forte est imposée à tous les membres de l’équipe, vous n’êtes pas obligé de devenir une copie conforme de ce qu’attend votre client.

En réalité, c’est tout l’inverse qui est attendu. Les directeurs artistiques des maisons d’éditions cherchent des profils nouveaux qui peuvent étoffer leur bibliothèque.

Même si toutes les étoiles ne semblent pas alignées, essayez quand même de les contacter. Vous attirerez peut-être leur attention !

Je compte parler des besoins de l’illustration jeunesse dans un prochain article. Restez à l’écoute !

Que faire si mon style de dessin n’est pas adapté à ma cible ?

Si à ce jour, aucune de vos créations ne colle à ce que propose l’éditeur, demandez vous sérieusement si cela vaut le coup de travailler avec eux. Visiblement, vous n’étiez à ce jour pas sensibles à leurs publications.

adapter style de dessin aux besoins du client
Ne devenez pas la bête noire de votre client en envoyant régulièrement un portfolio inadapté à leurs besoins.

Préférez privilégier des clients plus proches de vos goûts actuels. En effet, vous économiserez du temps et de l’énergie à créer des illustrations dans votre zone de confort.

Si un jour vous en avez assez, il sera toujours temps de faire demi-tour. Vous pourrez alors vous concentrer à 100% vers un nouveau style de dessin. Celui-ci sera plus adapté à votre nouveau marché.

Le piège d’adapter son style de dessin à un seul client

savoir changer de style de dessin
Etre motivé et talentueux ne vous assure pas de trouver du travail. Sachez changer de style de dessin si besoin.

J’ai vu pas mal d’illustrateurs, notamment ceux qui désirent travailler dans le jeu vidéo concentrer tous leurs efforts pour travailler avec un seul client. C’est beau, mais c’est dangereux !

Sachez analyser le marché et, le cas échéant, en changer.

Julien Moya dans son livre guide du graphiste indépendant

Imaginez que ce client, malgré tous vos efforts ne soit pas intéressé. Au mieux vous serez placé sur liste d’attente aux cotés de personnes aussi talentueuses que vous et ayant exactement le même style de dessin que vous.

Si cela fait des mois que vous vous acharnez à développer un style qui ne plait à personne, il faut revoir votre stratégie.

Peut-être pouvez vous changer certains aspects de votre style de dessin pour toucher une nouvelle cible. En illustration, rien n’est jamais perdu !

Rejoignez Mefisheye sur les réseaux sociaux

N'hésitez pas à donner votre avis :

Je vous donne la parole et vous donne des clés pour réussir vos défis dessin.

Le chemin pour devenir illustrateur professionnel est semé d’embuches. Motivation, problèmes d’organisation, connaissances ! Tout cela manque un jour ou l’autre lorsqu’on ambitionne de faire un bon dessin.