une bande dessinée n'existe pas vraiment sans découpage et storyboard.
une bande dessinée n’existe pas vraiment sans découpage et storyboard.

Boum ! Vous regardez votre montre. Un être humain normal commence normalement à paniquer car il vous reste peu de temps pour terminer votre BD.
Si par chance, vous avez suivi mes conseils pour écrire votre scénario (par ici les yeux : https://mefisheye.com/ecrire-scenario-bd-rapidement/), vous avez peut être économisé quelques heures. Elles ne seront pas de trop car il faut maintenant vous attaquer au gros du morceau : il faut dessiner votre bande dessinée.

Il ne s’agira que de conseils liés à l’organisation durant les 23h de la bd. Pour la partie technique, vous pouvez vous rendre sur des sites spécialisés (comme le formidable cadavre esquisse où vous pouvez apprendre la bd et créer des bd avec d’autres personnes https://cadavreesquisse.com/tutoriels/) ou vous procurer de supers livres (les supers tomes de Scott McCloud http://www.scottmccloud.com/2-print/1-uc/index.html ) pour ne citer que ceux là) qui vous expliqueront pas à pas toutes les règles utiles à un dessinateur de bande dessinée.

Découper son histoire en pages

Comment ça découper une histoire ?

Découper un scénario consiste à le relire et à définir le contenu de chacune de vos pages. C’est une étape à ne pas négliger car en même temps que vous placez des repaires, vous commencez à imaginer à quoi ressembleront vos pages de bande dessinée.

étapes clées pour réussir une bande dessinée
étapes clés pour réussir une bande dessinée

Que faire si le scénario est trop long ou trop court ?

Si le scénario est trop court, c’est une chance. Vous avez juste à ajouter des morceaux.

Mais parfois, vous remarquerez que vous avez écrit un scénario trop détaillé. Dans ce cas, je vous conseille de vous demander si toutes les étapes du scénario ont de l’importance.

Développent-elles de manière intéressante le profil de votre personnage ? Votre héros rencontre un autre personnage mais celui-ci est-il vital pour faire avancer l’histoire ? Peut-il être considéré comme un simple figurant dessiné en arrière plan ?

à moins qu'elles servent le scénario ou l'ambiance de la BD, il faut retirer les idées qui ne servent pas.
à moins qu’elles servent le scénario ou l’ambiance de la BD, il faut retirer les idées qui ne servent pas.

En bande dessinée, on fait souvent l’impasse sur un événement inintéressant. On appelle cela une ellipse narrative. Épargnez à votre lecteur le voyage de vos héros en direction de la taverne ou l’ouverture de toutes les portes, il vous remerciera.
Faire une ellipse narrative nécessite un peu de tact. Si votre ellipse sépare deux lieux très éloignés ou une longue période de temps, il est parfois préférable des didascalies/récitatifs pour apporter un peu plus de précisions sur le lieu et l’heure (je vous mets un exemple illustré plus bas).

utiliser une ellipse narrative dans une bd de la bonne façon.
utiliser une ellipse narrative dans une bd de la bonne façon.

Dessiner un storyboard

A moins que vous ne désiriez travailler sans filet, je conseille vivement d’utiliser un storyboard avant de dessiner votre bande dessinée durant les 23h de la bd.

Qu’est ce qu’un storyboard ?

gros plan de mon storyboard durant les 23h de la bd 2020
gros plan de mon storyboard durant les 23h de la bd 2020

le storyboard est l’étape qui suit le découpage. Il arrive même parfois qu’on le fasse en même temps que le découpage (car les idées apparaissent naturellement).
Un storyboard est un ensemble de croquis définissant la composition de toutes les pages de votre bande dessinée. On y retrouve dessiné très simplement la taille et la position de toutes les cases ainsi qu’une représentation très sommaire du contenu des cases (personnage, intention de décors, bulles de dialogue)

A quoi ressemble un storyboard rapide et efficace ?

Les étapes à suivre pour dessiner rapidement votre storyboard durant les 23h de la bd

dans un storyboard, un dragon dessiné en 5 secondes est plus interessant qu'un dragon dessiné en 5h
storyboard, un dragon dessiné en 5 secondes est plus intéressant qu’un dragon dessiné en 5h

dessiner en petit : c’est le nerf de la guerre. Lorsqu’on dessine en petit, on dessine plus vite et on fait moins attention aux détails. Les pages de mon storyboard dépasse rarement 5cm de haut.

Prendre des notes : un storyboard, par sa taille peut parfois être difficile à comprendre. Placer des notes à coté de vos pages sera d’une grande aide lorsque les douze coups de minuit retentiront.

Dessiner toutes les pages avant de terminer la bd : une bande dessinée n’existe vraiment que lorsqu’on a terminé toutes les pages du storyboard. Un storyboard complet vous permet de contrôler le rythme de votre histoire et la cohérence de vos pages. De plus,il s’agit d’une étape de “réflexion” difficile qui nécessite toute votre concentration. Vous n’avez pas envi de réfléchir à 4h du matin.

Ne pas oublier le temps : Un storyboard est une étape importante mais ne sera jamais montré à qui que ce soit. Je pense qu’un storyboard efficace se fait entre 1 et 3H. Cette durée varie en en fonction de votre expérience et du nombre de cases.

(bonus)Limiter la quantité de travail par page : le travail sera forcément plus long si vous devez dessiner plus de cases, plus de personnages ou plus de décors.

Corriger le découpage au besoin

Tout d’abord, assurez-vous d’avoir correctement découpé votre scénario. Pour les 23h de la BD, l’histoire est censée rentrer dans 23 pages minimum. Des fois, on se rend compte en dessinant que le découpage ne fonctionne pas. Il n’y a aucune raison de paniquer. Reprenez simplement votre découpage et corrigez le tir.

Terminer la bande dessinée

étapes pour apprendre à dessiner un dragon
étapes pour apprendre à dessiner un dragon

On pourrait dire que le gros du projet est derrière vous mais comme chaque étape d’une bande dessinée soulève un énorme travail, préparez vous à transpirer encore quelques temps.
Disons que pour le moment, la partie demandant le plus de réflexion est derrière vous.

Dessiner une bande dessinée devient désormais une question de compétence technique. Vous savez déjà théoriquement à quoi ressembleront vos cases de BD grâce au storyboard.

Choisissez maintenant votre support de création. Allez vous travailler exclusivement sur papier ou privilégiez vous un support numérique ?
Comme cette année j’ai travaillé en numérique sans aucun filet, je ne pense pas que mon expérience soit bonne à partager.

Par contre, si vous travaillez sur support papier, je donne beaucoup de conseils sur le matériel et les bonnes habitudes à prendre pour gagner du temps :

Se préparer avant les 23h de la bd :
https://mefisheye.com/23hbd-organisation/

choisir le bon matériel, penser ses concepts de personnages : https://mefisheye.com/23h-de-la-bd-2019-part-2-bien-demarrer-levent/

Travailler les planches de BD par étape, Scanner
https://mefisheye.com/23h-de-la-bd-part-3-phase-dexecution/

Rejoignez Mefisheye sur les réseaux sociaux

2 thoughts on “j’apprends : le découpage et le storyboard d’une bande dessinée”

    1. Content que les illus t’aient plus ! J’espère un jour pouvoir expliquer comment écrire une bonne histoire dans un si court laps de temps mais j’ai pour le moment encore du mal à écrire des trucs qui tiennent la route. On ne s’invente pas écrivain.

N'hésitez pas à donner votre avis :

Je vous donne la parole et vous donne des clés pour réussir vos défis dessin.

Le chemin pour devenir illustrateur professionnel est semé d’embuches. Motivation, problèmes d’organisation, connaissances ! Tout cela manque un jour ou l’autre lorsqu’on ambitionne de faire un bon dessin.